Fiscalité de l’auto-entrepreneur

Les modalités d’imposition concernant le statut d’auto-entrepreneur

Sous certaines conditions (option pour le régime micro-social simplifié, revenus du foyer inférieurs à un certain seuil), vos modalités d’imposition sont simplifiées si vous optez pour le prélèvement libératoire de l’IR (Impôt sur le Revenu).

Comme pour les cotisations sociales, le prélèvement est dû chaque mois ou chaque trimestre sur la base du chiffre d’affaires effectivement réalisé.

Mais attention, selon votre niveau de revenus, une telle option peut se révéler pénalisante

En effet, contrairement à l’imposition au régime micro-fiscal, le versement de 2.2% est calculé sur le montant brut du chiffre d’affaires sans aucun abattement.

Il est donc essentiel d’établir des prévisions de chiffre d’affaires pour déterminer quelle la solution la plus adaptée.

Une réponse à Fiscalité de l’auto-entrepreneur
  1. 2 septembre 2010 à 10:01

    Le taux du prélèvement libératoire varie en fonction du type d’activité :

    * 1% s’il s’agit d’entreprises dont l’activité principale est de vendre des marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place, ou de fournir le logement,
    * 1,7% pour les activités de services relevant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC),
    * 2,2 % pour les activités libérales relevant du RSI ou de la CIPAV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre publicité
Vous souhaitez vous faire connaître, faire afficher une bannière sur ce site ? Contactez-nous au 01 34 41 24 10
Suivez-nous