TEPA, heures supplémentaires : ce que va changer la loi de Finance 2012

Loi TEPA supprimée ?

La loi TEPA c’est quoi ?

La loi TEPA est le dispositif mis en place pour l’augmentation du pouvoir d’achat. Il permet entre autre à un salarié de :

  • Bénéficier du paiement des heures supplémentaires effectuées,
  • Bénéficier d’une exonération d’impôt sur le revenu sur ces heures supplémentaires,
  • Bénéficier d’une réduction de charges sociales (qui peut être totale) sur ces heures supplémentaires,
  • Bénéficier d’une exonération fiscale de CSG/CRDS sur ces heures supplémentaires.

Certains avantages de la loi TEPA seront conservés (réduction de cotisations salariales, exonération d’impôt sur le revenu, déduction forfaitaire de cotisations patronales) mais il y aura des conséquences pour les entreprises et les employeurs ; les salariés en subiront également.

Explication

Aujourd’hui, lorsqu’un salarié, dont le salaire est inférieur à 1.6 fois le SMIC, bénéficie de la Fillon et qu’il effectue des heures supplémentaires, la réduction Fillon n’est ni supprimée, ni diminuée (elle peut même parfois être augmentée).

Pourquoi ?

Les heures supplémentaires ne sont pas prises en compte dans le calcul du coefficient pour le calcul de la loi Fillon. Cependant les heures supplémentaires sont prises en compte dans la rémunération à prendre en compte pour le calcul de la loi Fillon.

Ce qui va changer avec la loi de financement de 2012 :

La loi TEPA ne devrait pas être modifiée, c’est la loi Fillon qui est concernée.

Le calcul de la réduction Fillon devrait être modifié :

  • Soit par la prise en compte des heures supplémentaires dans le calcul du coefficient des heures supplémentaires.

Pour les entreprises de – 20 salariés :

Rémunération brute (y compris les heures supplémentaires) X {(0.281/0.6 x [(1.6 x SMIC mensuel ou annuel/Rémunération mensuelle ou annuelle brute**) - 1]= Coefficient* pour le calcul de la réduction Fillon

*le coefficient maximal pour les entreprises de – 20 salariés : 0.281, *le coefficient maximal pour les entreprises de + 20 salariés : 0.26

Pour les entreprises de + de 20 salariés :

Rémunération brute (y compris les heures supplémentaires) X {(0.26/0.6 x [(1.6 x SMIC mensuel ou annuel/Rémunération mensuelle ou annuelle brute**) - 1]= Coefficient* pour le calcul de la réduction Fillon

Ou

  • Soit par la non prise en compte des heures supplémentaires dans le calcul de la réduction Fillon c’est-à-dire :

Rémunération brute – Heures supplémentaires X Coefficient = Réduction Fillon

Changement en janvier 2012, voir l’article Réduction Fillon : nouvelles modalités de calcul

Les conséquences pour 2012 :

Pour les salariés :

  • Risque de diminution, voir suppression du paiement des heures supplémentaires dans de nombreuses entreprises (surtout les entreprises de moins de 20 salariés).

Explication

Par le paiement d’heures supplémentaires, l’employeur (l’entreprise) va perdre une partie voir toute la réduction Fillon.

Les petites entreprises de – 20 salariés seront concernées. L’entreprise paye pratiquement l’intégralité des charges patronales sur les heures supplémentaires en plus de payer ces heures. Mais cette perte est compensée par le fait de bénéficier de la réduction Fillon.

En perdant  la réduction Fillon par le paiement des heures supplémentaires, de nombreuses entreprises arrêteront soit de rémunérer les heures supplémentaires, soit de payer les heures supplémentaires.

Pour les employeurs :

  • Baisse de la réduction Fillon, voir suppression totale si la rémunération brute (y compris les heures supplémentaires) est supérieure à 1.6 fois le Smic (2184.05 € pour 2011),
  • Augmentation des charges patronales à cause de la modification de la loi Fillon,
  • Mettre à jour le logiciel de paye.

Pourquoi modifier l’impact des heures supplémentaires dans le calcul de la réduction Fillon ?

François Fillon a indiqué dans le journal télévisé de 20h00 sur TF1, le 24/08/11 :

François Fillon : On s’est rendu compte, il y a plusieurs rapports parlementaires qu’ils l’ont montré qu’il y avait quand même un effet d’aubaine pour les entreprises dans  un certain nombre de cas et on limite cet effet d’aubaine en plafonnant l’avantage fiscal des entrepreneurs sur la part patronale et non pas sur la part des salariés.

Laurence Ferrari : Et vous pensez si, par exemple, je suis un patron d’entreprise, que j’ai intérêt à continuer à donner des heures supplémentaires à mes salariés si ça me coute plus cher ?

François Fillon : Oui, car vous donnez des heures supplémentaires quand vous avez du travail à faire, quand vous avez des commandes donc l’entreprise continuera à le faire d’autant que ces heures supplémentaires bénéficieront d’un allègement de charges générales qui sont plafonnées à 1.6 fois le Smic. Je n’ai donc pas d’inquiétude sur l’efficacité de cette mesure.

Avis partagé ou non ?

Ceci n’est pas faux, mais pas vrai pour toutes les entreprises. Rappelons que cette mesure va toucher les bas salaires (en dessous de 1.6 fois le SMIC) ; les plus touchées par ce changement seront majoritairement les entreprises à 35 heures, donc les petites entreprises et les entrepreneurs.

De nombreuses petites entreprises ont du travail à faire faire à leurs salariés soit, mais ce travail n’est pas forcément rémunérateur car il peut s’agir d’heures rémunérées dans le cadre administratif (secrétariat, comptabilité, classement, …), dans le cas d’une préparation en vue de développer une nouvelle activité ou de nouveaux produits, dans la situation de déplacements pour se rendre chez les clients, dans le cas de retards de production…

D’ailleurs certaines entreprises n’ont pas les moyens de payer des salariés et les charges sont trop lourdes pour elles. Elle préfèrent donc ne pas embaucher et ne pas faire faire d’heures supplémentaires à leurs salariés. Et de nombreux entrepreneurs, gérants travaillent plus depuis la crise sans forcément gagner plus.

Les entreprises de moins de – 20 salariés ont besoin d’aides pour embaucher, rémunérer les salariés mais pas des suppressions telles qu’elles ont lieu :

  • 01/07/2010 : Suppression de zéro charges,
  • 01/01/2011 : Modification de la loi Fillon à la baisse par le calcul annuel. Ce qui amène à une diminution de versement de primes…,
  • 01/01/2012 : Prévision de diminution de la réduction Fillon par l’impact des heures supplémentaires.

Ne faudrait-il pas séparer les entreprises de – 20 salariés et les + de 20 salariés dans cette mesure ?

Pour l’heure, ces mesures ne sont pas encore en vigueur et devraient être examinées à l’occasion des projets de lois de finances et de financement de la sécurité sociale pour 2012.

Et vous employeurs, responsable RH, salariés…Qu’en pensez-vous ??? Allez-vous continuez de payer des heures supplémentaires, les réduire ou les supprimer ?

Contribuez en laissant un commentaire !

 

32 réponses à : TEPA, heures supplémentaires : ce que va changer la loi de Finance 2012
  1. Jacky dit :
    30 août 2011 à 9:15

    Je suis tout à fait d’accord qu’il faudrait enfin parvenir à distinguer les entreprises de moins de 20 salariés (le plus gros employeur au total en France, à part l’État) des autres mammouths et usines à gabegie que sont les grosses boites. Allez-y supprimez tous les maigres avantages accordés, notamment sur les heures supplémentaires. J’ai commandé les imprimés nécessaires au Pôle Emploi pour un licenciement économique. Vous aimiez nos employés qui pouvaient avoir un peu de beurre dans les épinards ? Vous adorerez vos chômeurs, d’autant que vous n’avez rien à leur proposer, sinon le loto et autre PMU.

    Messieurs les soit-disant décideurs vous êtes décidément incurables, et complètement à côté de vos Weston !

  2. 12 septembre 2011 à 14:38

    Allègement Fillon mensuel, puis Fillon annuel pour temporiser l’impact mal apprécié au départ de l’allègement mensuel… Calculs tordus sur calculs tordus… Et pas un de ces professeurs nimbus pour suggérer la suppression de ces usines à gaz et de baisser, tout simplement, les taux patronaux appliqués aux rubriques de cotisations.

  3. doudounette dit :
    20 décembre 2011 à 12:16

    Je viens de reprendre une activité depuis le 19 septembre 2011 à 39 heures par semaine mais depuis 2 mois je fais des heures supplémentaires car il y a beaucoup de travail, c’est-à-dire que de fais un minimum de 45 heures voir 50 heures par semaine…..

    L’avantage, j’avançais dans mon travail et gagnait un peu plus d’argent à la fin du mois, car maintenant je suis seule avec deux enfants à charge…. donc maintenant on va encore plus favoriser le travail au noir ???? Déjà qu’on est imposable sur tout et rien à quand les impôts pour aller faire pipi sur notre lieu de travail ???

    Non mais on se fiche vraiment de nos gueules !!!! Continuer de péter dans la soie, car le jour où le peuple en aura marre d’avoir la corde au cou qui serre de plus en plus, on mettra nos cordes sur vos cous et vous verrez comme c’est de travailler pour manger des patates à la fin du mois !!!!

  4. BRAZ dit :
    22 décembre 2011 à 15:10

    Inéluctablement, les nuits donnent de mauvais conseils à nos parlementaires. Après la suppression de la mensualisation pour passer à l’annualisation, les savants calculs de nos têtes pensantes se compliquent de plus en plus et nous suppriment peu à peu les réductions.
    Nos salariés faisaient des HS , mais à partir de janvier nous ne leur autoriserons plus à en faire. Les salariés auront un moindre pouvoir d’achat, mais les politiques en ont bien que faire. Tout cela est révoltant.
    Ne vaudrait-il pas mieux de réduire les taux des cotisations les calculs seraient plus simple pour tout le monde ?
    Nous sommes exaspérés.

  5. LEON dit :
    31 décembre 2011 à 10:20

    Fillon = usine à gaz que plus personne ne maitrise.

    L’annualisation est une catastrophe. Votée courant janvier 2011, en pleine période DADSU, un grand nombre d’entreprises ont zappé sa mise en place.
    Le constat : impossibilité de reconstituer l’allègement si on ne l’a pas mis en place sur le 1er mois de l’exercice.
    Nos chers politiques n’ont rien trouvé d’autres à faire que d’en rajouter une couche pour combler la grosse boulette TEPA (coût environ 5 milliards d’euros) qui n’a profité qu’aux salariés qui étaient restés au 39h.

    En effet, ils se sont vu gratifier des heures supplémentaires qui étaient payées alors en heures normales (je dirais tant mieux pour eux).

    Il était alors facile au gouvernement de se taper sur le ventre en nous annonçant le succès de cette mesure.

    Mais dans la réalité, peu d’entreprises ont utilisé les heures TEPA dans le cadre du  » travailler plus pour gagner plus ». Les conséquences aujourd’hui, c’est qu’ils ne peuvent plus faire machine arrière et il serait de mauvaise augure d’avouer leur « grosse boulette », alors histoire de noyer le poisson, on met en place des mesures à base de calcul savant que plus personne ne maitrise avec comme avantage toutefois de pouvoir redresser les entreprises qui n’aurait pas compris la formule.

    Un consultant paie.

  6. martine dit :
    6 janvier 2012 à 18:16

    D’accord avec Leon, C’est une usine à gaz.
    Mais c’est aussi un pousse au crime : moins vous payez un salarié plus vous bénéficiez d’exonération de charges. Cela ne peut guère encourager à augmenter des salariés méritants.
    D’accord avec Braz : quand on veut faire un cadeau on baisse un taux et voilà.

    Une informaticienne qui en a marre de paramétrer la paye…

  7. Mélodie dit :
    15 janvier 2012 à 12:37

    Je suis d’accord avec Léon sur tous les points. On se noie de plus en plus. Nos politiciens essayent de nous noyer en inventant des formules qui pénalisent encore une fois ceux qui triment déjà. De toute façon, c’est toujours les mêmes qui payent encore et encore… C’est honteux et c’est devenu exaspérant d’en arriver là.

    Une technicienne en paie.

  8. pette jc dit :
    17 janvier 2012 à 11:20

    Il est évident que dans notre secteur (agriculture) où les heures ne sont facturées à personne et où les heures supplémentaires sont essentiellement réalisées à la demande des salariés pour arrondir les fins de mois avec un revenu exonéré de charges et d’impôts, la suppression de tout intérêt pour l’employeur va limiter le recours aux heures supplémentaires.

    Le coût pour l’employeur (150% du salaire plus toutes les charges) va devenir prohibitif… Cependant les structures étant très petites, le total des heures supplémentaires ne permet pas de compenser par une embauche, il est évident en ce sens qu’il faut traiter différemment les entreprises suivant leur taille.

  9. Francis dit :
    27 janvier 2012 à 8:24

    Curieuse réduction Fillon, antisociale par essence car une petite augmentation coûte à l’employeur, non seulement la charge supplémentaire mais diminue aussi la réduction Fillon. Une « double peine » qui ne favorise pas le pouvoir d’achat du salarié, et augmente le coût du travail.

    Les bas salaires sont peut-être les plus nombreux, soit. Mais comment expliquer que la droite comme la gauche préfèrent concentrer leurs mesurettes sur tous ceux qui gagnent peu ?

    On pourrait augmenter les salaires bas sans supplément de charges, pour stimuler l’économie par une consommation intérieure qui génèrera une rentrée de TVA dans les caisses de l’Etat…

  10. damido dit :
    31 janvier 2012 à 9:40

    J’aimerais bien qu’on m’explique comment a été déterminée cette formule au départ. Et toutes ces modifications perverses annuelles qui compliquent la mise en place de telles mesures plus qu’elles n’expliquent. Je crois qu’on est d’accord sur le fait que ça n’incite aucunement à augmenter les bas salaires et maintenant à payer des heures supplémentaires et qu’une franche réduction des charges sociales sur les salaires lisserait une fois pour toute le problème. De même pour la CSG-CRDS non déductible totalement injuste(on paie de l’impôt sur une charge sociale qu’on déduit du net à payer !)l’abattement est encore modifié, voir supprimé. Encore et toujours des complications administratives.

  11. Spaghetti dit :
    4 mars 2012 à 16:22

    Mais révoltons nous enfin, sortons tous mais je dit bien TOUS dehors Privée Public.
    Tous dehors, nous allons finir comme la Grèce ou l’Espagne, c’est ce que ne voulons, NON je ne pense pas
    Qu’allons nous laisser à nos enfants, du travail ou du chômage, à nous de choisir et arrêtons de nous faire gouverner par des INCAPABLES. Sérieusement, sortons tous dans la rue.

    @ bientôt.

  12. didier P dit :
    29 avril 2012 à 9:58

    Quelle malhonnêteté de la part d’un gouvernement qui continue à vanter sa politique d’incitation aux heures supplémentaires pour améliorer le pouvoir d’achat des salariés !

    Pour ce qui me concerne, je suis artisan dans le secteur des transports de proximité (messagerie), domaine dans lequel il est difficile de cadrer les heures effectuées chaque jour par nos salariés (la journée se termine quand tous les colis ont été livrés), et j’avais profité en 2007 de cette loi pour devenir plus honnête, c’est à dire pour reconnaître, pour rémunérer et pour déclarer les heures réellement travaillées par mes salariés, sans bidouillage.

    Pour quel résultat 5 ans plus tard ?

    Au 1er trimestre 2012, ma masse salariale a progressé de 5% par rapport au 4ème trimestre 2011, mais mes charges URSSAF ont progressé de 26% !!!!! grâce au nouveau mode de calcul.

    Merci Monsieur Fillon !!

  13. nobletchristian@mac.com dit :
    14 mai 2012 à 7:11

    Je connais une personne qui fait 1 100 heures par an et gagne 8500€ (700€ mensuel) en tout et pour tout dans l’année.

    Son employeur déclare environ 2 500€ d’heures complémentaires dans ses 8 500€ (heures faites en plus par rapport à son contrat mi-temps).

    Grâce a ce stratagème, elle n’aura pas le droit à la prime d’aide à l’emploi ! Scandaleux ! Si ces heures complémentaires très faiblement rémunérées n’avaient pas été déclarées par son employeur aux impôts, elle aurait le droit a une prime de 700€.

    C’est comme cela que l’on encourage les gens à prendre des petits boulots ? Qui gagne, devinez ?

  14. dumoulin dit :
    18 mai 2012 à 22:52

    Merci M. Fillon.

    Depuis 2012, on nous a interdit les heures supplémentaires, ce qui fait que nous travaillons gratuitement.

    Car autrement impossible de terminer notre travail où à moins de le laisser à nos collègues (je précise que nous sommes 353 salariés appartenant à un groupe allemand et holding française).

    Nous secrétaires, nous sommes pressurisées, stressées, nous faisons tout à la fois : saisie + téléphone + classement à en avoir mal aux mains avec des outils de travail peu coûteux et l’on nous demande toujours plus.

    Le monde du travail est devenu souffrance pour un salaire avoisinant le SMIC alors que les dirigeants et actionnaires en demandent toujours plus et se gavent toujours plus.

  15. cricri dit :
    4 juin 2012 à 6:42

    Bonjour,

    Mon mari avait réussi à décrocher un CDI avec période d’essai de 3 mois. Ils ont été super content de lui, il a refait toute l’implantation du magasin, alors que le poste d’origine était vendeur.

    On lui promets des formations dans les mois à venir, on le félicite maintes et maintes fois pour son travail.

    Pour finir, on lui dit 24h avant la fin de la période d’essai : désolé on ne pourra pas te faire passer en CDI car le CA est en baisse et comme on ne sait pas à quoi s’attendre avec le nouveau gouvernement, on ne prendra pas de risques (société qui travaille à 38h/semaine ; avec actuellement exonérations de charges sur heures supplémentaires et défiscalisation de ces mêmes heures).

  16. JEANCLAUDE dit :
    16 juillet 2012 à 17:53

    Je vais être très bref, mais il serait grand temps de tous sortir dans la rue…

    Et dire que pour la première fois de ma vie j’ai voté socialiste…

    De plus, je travaille dans une boite privé et m’occupe à temps plein d’un marché public et je peux vous dire que les vannes à fric sont bien ouvertes.

    Je crois que la France devrait se passer tout simplement de gouvernement. Cela serait probablement la meilleure des économies !!!!!

  17. zouaoui dit :
    19 juillet 2012 à 20:38

    Bonjour,

    Je travaille dans une entreprise de 15 salariés.

    Ma question : est-ce-que les heures supplémentaires sont nettes d’impôts ou sont-elles imposables ?

    Merci et à bientôt.

  18. nono08 dit :
    23 juillet 2012 à 15:35

    Bonjour,

    Voilà, je travail dans une entreprise de moins de 20 salariés.

    Est-ce-que mes heures supplémentaires seront imposables ? Merci de me répondre et de m’expliquer le plus clairement possible.

    Merci d’avance, à bientôt.

  19. MENDES PICARRA dit :
    6 août 2012 à 15:26

    Bonjour,

    Je dirige 2 Établissements et suis directement concernée par cette loi. Il serait temps que les politiques cessent de mettre leur nez dans nos Entreprises. Les accords doivent se faire au sein de chaque Établissement avec l’accord des syndicats et délégués du personnel afin qu’on laisse chaque personne travailler plus pour gagner plus. Enfin laissons les salariés DÉCIDER.

    Messieurs les politiciens vous êtes incapables d’avoir la définition exacte du mot Gestion ET CESSEZ DE PROVOQUER LES SALARIES AINSI QUE LES EMPLOYEURS PAR DES MESURES INCOHERENTES ET SANS AUCUN FONDEMMENT.

  20. benoit dit :
    9 août 2012 à 18:58

    Merci le nouveau gouvernement.

    Je fais parti d’une petite entreprise et depuis la loi finis les heures supplémentaires, donc si plus d’heures supplémentaires, moins le boulot pourra se faire et donc l’entreprise va couler…
    Et pour nous les heures supplémentaires permettaient de vivre et la plus rien.

    Franchement vous réfléchissez avant de faire des lois « à la con » ?

    Je pense que oui. Tout ça pour engraisser les « cassos ».
    C’est à eux que l’on devrai supprimer certains avantages.
    Quand on voit que sur une année, on leur verse une prime de noël, une prime de rentrée scolaire, les allocations familiales, les soins gratuits… Vous trouvez pas que cela coûte cher à l’État ?

    Alors la question est : faut-il travailler ou « être cassos » pour s’en sortir ?
    Je dirais plutôt « cassos ». En effet, quand on les voit, je trouve qu’ils vivent beaucoup mieux que quelqu’un qui travaille.

    Mais vous avez raison. Coulez votre pays, vous êtes très bien partis.

    FELICITATION !!!

  21. Sophie dit :
    13 août 2012 à 16:00

    Benoit,

    Je suis choquée de vos propos !

    TH, licenciée en 2010 je me suis retrouvé comme vous dite : un cassos!
    Obligée de passer à la CMU, besoin d’une simple visite chez un dentiste sera la croix et la bannière, un refus régulier de me soigner (un simple détartrage), des files d’attente sur le carnet de RDV d’un médecin pour une infection des sinus (ah, c’est parce que j’avais la CMU, j’avais oublié…).

    Quand vous êtes à la CMU, vous avez droit à rien de plus mais à plein de choses en moins.

    La CAF ? Aucuns droits, mon loyer : 500 € et 852 € de revenus…

    Je vais arrêter là pour les NON DROITS à être aidé quand on perd son travail…

    Pour l’instant ce sont des lois qui touchent la paie des salariés qui doit être préservé et rien d’autre.

    A ce jour, je suis devenu secrétaire comptable (payé au SMIC) et je vois que les politiciens ne savent pas comment faire : une paie est devenu difficile entre les réductions, le brut, les pris en compte ou pas… C’est à s’arracher les cheveux de la tête…

    Il faut clarifier tout çà et surtout sur arrêter de toucher au peu de choses qui donne plaisir à travailler…

  22. ppe dit :
    15 août 2012 à 10:31

    Je travaille actuellement en résidence hôtelière de 120 appartements comme gouvernante et je suis tout le temps obligé de faire des heures supplémentaires.

    Je fais des semaines de 45 heures minimum. Une vie continuellement au travail avec en plus 3 enfants à charge. Résultat des courses, pas de prime pour l’emploi car les heures supérieures entrent en compte dans le calcul de la prime pour l’emploi.

    Merci pour le cadeau, à l’avenir je ferais mes heures normalement, finit ou pas finit. Les travailleurs ne sont pas récompensés.

    Bravo et merci, plus on est bon et plus on est Con !!!!!!

  23. metz dit :
    21 août 2012 à 18:43

    Je travaille dans une entreprise de 10 salariés. Nicolas SARKOZY avait donné un nouveau souffle à notre pouvoir d’achat en 2007 avec la loi TEPA puisque nous travaillons 35+5=40 heures semaine.

    Mon épouse et moi-même travaillons entre 40 et 50 heures par semaine chacun. Nous consacrons peu de temps aux loisirs de nos deux enfants.
    Nous sommes trop riches pour percevoir l’allocation de rentrée scolaire (que Mr HOLLANDE a augmenté de 25% cette année) et d’autres aides en tout genre.
    Nous payons des impôts, car nous sommes trop pauvres pour investir afin de défiscaliser.

    C’est ça le changement ? C’est ça la justice sociale ? En France, force est de constater que les politiques n’encouragent pas le gôut de l’effort, bien au contraire, nous participons à l’effort collectif pour ceux qui travaillent peu (je ne parle pas des gens qui perdent leur travail, mais de ceux qui profitent du système social).

    Je n’ai pas voté à gauche heureusement.

    Merci à tous ceux qui fait le mauvais choix.

  24. yegeb dit :
    28 août 2012 à 14:38

    Après la lecture de ces nombreux commentaires combien réalistes, et compte tenu de mon opinion personnelle, nous nous sommes bien fait E….. Merci M. HOLLANDE!

    Je me souviens, comme tous les Français (je dis bien les FRANÇAIS) de son speech final ridicule à faire pleurer : « Moi, Président de la République…..
    Il a oublié cette dernière allocution : « Moi, Président de la République, je vais tous vous B…. ».

    Guignol và ! Il sera fier d’annoncer qu’il a renfloué les caisses de l’État en ponctionnant à tire la rigot les revenus des plus faibles, en les foutant à poil.

    Un exemple : un couple de personnes âgées, ayant il y a fort longtemps, investi leurs faibles économies dans de l’immobilier, se retrouvent aujourd’hui imposés à l’ISF compte tenu de la flambée de l’immobilier. Leurs retraites, elles, n’ont pas flambées. C’est dégueulasse. Bande de « bouffe pognon ».

    D’accord avec Léon et Spaghetti. Il faut bouger sinon on est mort. Ce fut ma première réaction lors de la nomination de ce « PANTIN incapable » mais capable de tout.

  25. ganna dit :
    29 août 2012 à 16:38

    Je suis dans la même situation que vous. Mon ami et moi travaillons dans une PME. Il y a deux ans nous avons fait le choix de continuer à travailler 39 h pour « gagner plus ».

    Là avec les socialistes qui arrosent les cassos, c’est fini, les heures supplémentaires ne sont plus exonérées de charges. Pour notre couple = plus de 20.000 Euros d’impôts de plus à déclarer. Je n’ai jamais eu droit à aucune aide alors que je suis divorcée avec 2 enfants. Je n’ai pas non plus bénéficié de défiscalisation car trop juste pour prendre le risque et travailler dans le privé = précarité, je n’ai jamais eu la sécurité de l’emploi d’un fonctionnaire pour pouvoir lancer de tels projets.

    Nous sommes la classe moyenne « vache à lait ». Les politiques sont à côté de leurs pompes, j’ai envie de tout lâcher et pourquoi pas me mettre au vert et profiter du système un peu, j’en ai trop marre de payer pour les branleurs. Quand Hollande est passé j’ai éteint les écrans télé, j’ai fait une journée de deuil car 5 années de vaches maigres s’annonçaient et là ce n’est que le début…

  26. philippe florequin dit :
    31 août 2012 à 23:12

    Merci M. Hollande grâce à vous et la loi sur la suppression des heures supplémentaires, je vais perdre 60€/mois.

    C’est à se demander de quel côté vous vous situez : pour les ouvriers ou le patronat ? ; pour un homme qui veut redonner confiance à la classe ouvrière, vous êtes mal partie d’où la baisse des sondages et cela ne fait que quelques mois après votre élection.

    Reste encore 4 ans et demi ; les pauvres travailleurs vont trinquer. Par contre aucun discours sur comment améliorer la compétitivité des entreprises, comment faire pour la création d’emplois ? C’est par là que la France se sortira de la crise et non pas se morfondre sur soi-même et de pleurer en disant c’est à cause de la crise (ou sarko!) qu’il nous arrivent toutes les misères du monde.

    Les seuls remèdes que vous « énarques » élus par nous simple citoyens, c’est la mise en place des taxes à tout va. Celles sournoises que l’on dit à voix basse quand tout le monde est parti en vacances et leur annoncer que c’est une fatalité à leur retour. Et dire : c’est la faute à la crise, encore elle !

    Ces mesures là, vite élaborées, et vite appliquées (pas besoin de légiférer), c’est la solution la plus simple, pas besoin de longs discours. Oui là il y a du monde!

    C’est sur à la base de la gestion du budget de l’État, une chose choque : c’est que les dépenses sont plus importantes que les recettes. Un stage en gestion économique vous ferait le plus grand bien messieurs peut être qu’on n’en serait pas là au jour d’aujourd’hui.

  27. Philippe dit :
    3 septembre 2012 à 15:52

    Je travaille dans une entreprise de moins de 20 salariés.

    Dans notre convention du Commerce de Gros, il n’y a pas d’accord cadre 35 heures. Nous sommes donc payés 35 heures + 4 heures supplémentaires, systématiquement, même en étant cadre.

    A partir de Septembre, une ligne de mon bulletin de salaire disparaît et mon salaire net (7950 Réduction salariale) descend de 100 euros !!!!
    Est-ce normal ? L’entreprise ne doit-elle pas compenser cette perte ?

  28. olivier dit :
    7 septembre 2012 à 11:23

    La réflexion doit être plus globale, dans notre entreprise les heures supplémentaires servent à compenser les grosses difficultés de recrutement de techniciens d’usinage.

    Il s’agit donc d’un vrai manque de formation continue des techniciens ; les fonds formations sont mal employés et servent insuffisamment à la formation continue.

    On a donc deux solutions ou faire des HS à des coûts acceptables, ou signer des contrat de sous-traitance dans les pays voisins à coûts moindres. C’est sans doute comme cela qu’on va réindustrialiser la France !!!

    Les clients s’en foutent du produit en France, ils veulent du prix raisonnable !

  29. kelhetter dit :
    27 septembre 2012 à 15:10

    95 euros de salaire en moins du mois d’août à septembre grâce à cette nouvelle loi.

    L’augmentation du gaz en octobre, certainement l’augmentation de l’essence dans les prochains mois.

    Merci Hollande, je sais pour qui je vais voter en 2017.

  30. Marge dit :
    3 octobre 2012 à 10:41

    150 euros de moins par mois !!!

    Alors on fait quoi ? On continue à travailler 50 heures par semaine, ou on trouve le moyen de se mettre au chômage, pour gagner la même chose s’en rien faire ??? Comme beaucoup…

    Dommage pour moi je suis en CDI, c’est à dire coincée ! pas d’indemnité chômage !

    C’est dégueulasse !!!

  31. lebas dit :
    4 octobre 2012 à 18:03

    C’est dégueulasse, plus on travaille et moins on est payé.
    Mon mari a fait des heures supplémentaires ce mois ci et au total il perd 70 euros.
    On est parti où… En plus, c’est déclarable dans les impôts.

  32. PIERRE dit :
    5 octobre 2012 à 8:30

    Quelle honte !!! Je travaille avec un contrat 40 heures par semaine en étant payer au SMIC les 35 premières heures et le reste surévalué.
    A cause de cette modification on me retire 53.00 euros directement sur mon salaire. Déjà que j’avais énormément de mal à finir les mois maintenant je vais être à l’agonie.
    Merci M. HOLLANDE PENSEZ A NOUS QUAND VOUS MANGEREZ AU FOUQUET’S pendant que l’on mange tous les mois des pattes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre publicité
Vous souhaitez vous faire connaître, faire afficher une bannière sur ce site ? Contactez-nous au 01 34 41 24 10
Suivez-nous