Amortissements comptables



affaires florissantes

Amortissements et immobilisations

Les amortissements sont la traduction comptable de la répartition de la valeur amortissable d’un actif selon le rythme de consommation des avantages économiques attendus en fonction de son utilisation probable.

Les amortissements pour être déductible, doivent :

  • être comptabilisé
  • ne pas être exclus des charges déductibles par une disposition fiscale spécifique.

Base d’amortissement :

Le montant amortissable d’une immobilisation (actif ) est sa valeur brute sous déduction de sa valeur résiduelle, cette dernière n’est prise en compte que lorsqu’elle est significative et mesurable.

Calcul de l’amortissement :

Amortissement annuel = montant amortissable X taux d’amortissement

Amortissements comptables des immobilisations : deux modes de calcul

Le choix du mode d’amortissement doit traduire le rythme de consommation des avantages économiques attendus de l’actif. Mais en pratique, les méthodes retenues sont celles préconisées par l’administration fiscale.

Amortissement Linéaire

L’amortissement linéaire est le mode de calcul retenu à défaut de mode mieux adapté. C’est d’ailleurs le mode le plus utilisé.

Avec cette méthode les immobilisations sont amorties tous les ans selon un même taux et une même base (le montant amortissable).

En mode linéaire, c’est la date de mise en service qui est prise en compte pour le calcul de l’amortissement.

Le taux de l’amortissement linéaire est calculé en prenant le chiffre 100 et en le divisant par le nombre d’années de vie du bien. Exemple : 5 ans = 100 / 5 = 20 %

Exemple un bien dont la valeur amortissable est de 1 000 € et amorti sur 5 ans. Sa mise en service est le 01/01/N

Calcul du taux = 100 / 5 = 20 %

Calcul de l’amortissement de la première année = 1 000 € * 20 % = 200 € qu’il faudra enregistrer en dotation aux amortissements. Cette somme représentera la première charge pour cette immobilisation.

Amortissement dégressif

L’amortissement dégressif, lui est le mode de calcul autorisé par l’administration fiscale pour accélerer les amortissements.

En mode dégressif, c’est la date du premier jour du mois d’acquisition qui est prise en compte pour le calcul de l’amortissement.

Le taux de l’amortissement dégressif est calculé en prenant le chiffre 100 et en le divisant par le nombre d’années de vie du bien comme pour pour le taux linéaire. Sauf qu’il faut en plus multiplier ce taux linéaire par un coefficient (les coefficients sont indiqués dans de nombreux logiciels d’immobilisations).

Durée d’amortissement :

On retient la durée d’utilisation propre à l’entreprise : ces dernières pourront également se référer à des durées résultant des usages professionnels, soit :

  • 20 à 50 ans pour les immeubles commerciaux ou d’habitation.
  • 15 à 20 ans pour les immeubles industriels.
  • 5 à 10 ans pour les matériels.
  • 5 ans pour les véhicules de tourisme.
  • 4 ans pour les véhicules utilitaires et les camions.

Amortissements : éléments de terminologie :

Montant amortissable = valeur brute – valeur résiduelle

Valeur brute =valeur d’entrée dans le patrimoine

Valeur résiduelle = montant net des coûts de cession que l’entreprise obtiendrait de la cession de l’actif.

Taux d’amortissement : le taux traduit le rythme de consommation de l’actif. Il est en général lié à la durée de l’utilisation.

Comptabilisation de l’amortissement

Pour la comptabilisation de l’amortissement, on ne crédite pas directement le compte d’immobilisation, mais un sous-compte de ce dernier.

Ce sous-compte est en fait le compte de l’immobilisation avec en plus le chiffre 8 en deuxième position.

Exemple : Le matériel informatique immobilisé en compte 2183 est amorti par le compte 28183.

Comptes de dotations à débiter :

Ces comptes ont une incidence sur le compte de résultat. Ils augmentent les charges de chaque exercice d’utilisation.

68 – Dotations aux amortissements et aux provisions

  • 681 – Dotations aux amortissements et aux provisions – Charges d’exploitation
  • 686 – Dotations aux amortissements et aux provisions – Charges financières
  • 6871 – Dotations aux amortissements exceptionnels des immobilisations

Comptes d’amortissements des immobilisations à créditer :

Ces comptes ont une incidence sur le bilan. Ils apparaissent sur la même ligne que le compte d’immobilisation concerné, mais en soustraction.

Le tableau des amortissements est établi à l’aide de logiciels d’immobilisations qui peuvent être inclus dans certains logiciels (EBP Compta PRO, CIEL Compta Evolution) ou simplement des modules à part telles que Sage Immobilisations 100.


19 réponses à : Amortissements comptables
  1. Teitler Joël dit :
    25 janvier 2010 à 20:38

    Bonjour,
    En clair, si j’achète un outil qui coute plus de 500 euros, je dois l’amortir, pouvez-vous indiquer les saisies comptables au moment de l’achat et ensuite pour l’amortissement ?
    merci.

  2. Sandra dit :
    26 janvier 2010 à 23:53

    Je vous invite à voir l’article sur les immobilisations pour les saisies comptables au moment de l’achat de votre outil amortissable.
    http://blog.ig-conseils.com/immobilisations

    Ensuite relisez cet article, cela sera plus clair.

    Cordialement

  3. laurent dit :
    27 février 2010 à 8:17

    bonjour,

    Pour un montant inferieur à 500ht, suis je obligé de le passer en charge, puis-je l’amortir sur 2 ans minimum?

    Exemple: chariot de manutention valeur 215€HT puis-je le répartir sur 2 ans?

    Merci d’avance

    Cordialement

  4. rais dit :
    19 août 2010 à 13:26

    Merci beaucoup pour ce site.

  5. Boulard dit :
    22 février 2011 à 14:41

    Bonjour,
    Pouvez-vous svp expliquer les avantages de l’amortissement comptable ? J’ai vu aussi que les amortissements servaient à l’autofinancement, pouvez-vous détailler ?

    Merci d’avance
    Cordialement.

  6. weena dit :
    22 avril 2011 à 16:08

    Bonjour,

    Une question concernant un ordinateur qui n’a pas fini d’être amorti, et qui est tombé en panne durant l’exercice.

    J’ai passé les écritures suivantes : débit du compte 681 (du montant de l’amortissement au prorata temporis du début de l’exercice jusqu’à la date de sa mise au rebut) au crédit du compte 21.

    Puis, débit du compte 6871 (du montant restant à amortir pour être à zéro) au crédit du compte 21.

    Est-ce que ce sont les seules écritures ou bien dois-je au 31 décembre créditer et solder le compte 6871 par le débit du compte 145 ? Et, est-ce que la somme du compte 6871 (dotations aux amortissements exceptionnels sur immobilisations) doit être réintégrée fiscalement ou bien elle passe normalement en charges ?

    Merci d’avance pour votre réponse

  7. sofiane dit :
    13 juin 2011 à 11:10

    Bjr,
    Est-ce que l’on peux récupérer le montant du cumule d’amortissement d’un matériel à la fin de la durée de vie de ce dernier et le considérer comme un produit !! Ou bien débiter le compte 29 par le compte 21 relatif à cette opération. Merci d’avance

  8. AUPRETRE Monique dit :
    19 octobre 2011 à 14:02

    Bonjour,

    Quelle est le plafond de la valeur d’un bien au-dessous de laquelle on peut ne pas utiliser la procédure d’amortissements et passer directement en charges ?

    Merci de votre réponse.

  9. Safa dit :
    24 octobre 2011 à 22:10

    Bonsoir,

    S’il vous plaît, pouvez-vous me renseigner sur le modèle de plan d’amortissement selon le mode dégressif. On trouve bien sûr la VNA EN DÉBUT D’EXERCICE, ANNUITÉ, AMORTI. CUMULES, VNA EN FIN D’EXERCICE, TAUX DÉGRESSIF et enfin TAUX CONSTANT.
    Ce qui m’intéresse ici, c’est le taux constant. Dans ce cas là, il n’est pas fixe et je sais pas comment faire pour le calculer.

    J’ai des exemples dans le manuel mais ils ne nous ont pas donné la méthode. S’il vous plait, je souhaiterais une réponse rapidement et merci d’avance.

  10. valerie dit :
    2 novembre 2011 à 13:13

    Bonjour,

    S’il vous plaît, pouvez-vous me renseigner sur les écritures à passer d’un véhicule Mercedes-Benz d’occasion dont la date de 1ère mise en circulation était 27/06/N-2 et dont l’amortissement est prévu sur 5 ans.

    Merci de votre réponse.

  11. valerie dit :
    2 novembre 2011 à 13:17

    Bonjour,

    c’est toujours moi ! j’ai encore un autre soucis sur une facture d’un contrat en alternance et je ne sais pas dans quel compte je peux l’enregistrer.

    Merci d’avance  » c’est urgent ».

  12. Moussa dit :
    26 janvier 2012 à 19:09

    J’ai un problème sur l’amortissement qui est le suivant : par exemple, quand on dit dans un exercice la valeur du bâtiment = 4 000 000 est son amortissement = 500 000.

    Maintenant quelle sera la nouvelle valeur du bâtiment ?

  13. niang dit :
    1 avril 2012 à 11:41

    J’ai des problèmes dans la comptabilité.

  14. Clovvvtttth dit :
    10 avril 2012 à 10:25

    J’ai un problème.

    Lors de l’annulation de l’amortissement d’un bien, quels sont les compte qui jouent ?

    Par exemple, j’ai acheté un engin en 2010 à 640 $ pour une durée de 3 ans. Au 24ème mois, je le revend à 180 $.

  15. sahal dit :
    25 avril 2012 à 5:52

    J’ai un problème :

    Je voudrai immobiliser un grand projet d’intérêt général dont on distingue des véhicules que nous avons acheté, un terrain nu que nous avons acheté aussi et sur lequel nous construirons, des ordinateurs et une copieuse.

    Ma question est : comment vais-je l’amortir ?

  16. Mr amara dit :
    15 mai 2012 à 17:53

    Question : Quelle est l’incidence des amortissements sur la fiscalité ?

  17. simsim dit :
    23 septembre 2012 à 22:23

    Salut tous le monde,

    SVP, je vous pose une question concernant la comptabilisation des amortissements dans le cas où l’établissement des bilans se fait chaque mois.

    Est-ce que vous avez une idée ? C’est urgent svp.

  18. khansaa dit :
    17 février 2013 à 19:44

    Comment calculer l’amortissement ?

  19. zineb dinane dit :
    18 octobre 2013 à 15:01

    comment se calcule la dotation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre publicité
Vous souhaitez vous faire connaître, faire afficher une bannière sur ce site ? Contactez-nous au 01 34 41 24 10
Suivez-nous