Ebp Comptabilité Ligne PME Version 5.1


ameliorations des logiciels

Ebp Comptabilité Open Line Ligne PME est disponible dans sa dernière version 5.1.  Cet article permettra de dresser la liste de l’ensemble des points fonctionnels améliorés dans cette toute dernière version.

Les écritures de régularisation périodique

Les écritures de régularisation peuvent être générées en cours d’exercice. Cela permet d’effectuer des situations périodiques.

Le but de l’écriture de régularisation

Charges et produits à recevoir : les marchandises ont été livrées mais non encore facturées. L’écriture de régularisation simule la facture (enregistre la charge ou le produit) au dernier jour de l’exercice.

Charges et produits constatés d’avance : enregistrement d’une facture sur un exercice pour des charges à venir dont certaines sur l’exercice suivant (avis d’échéance d’assistance). L’écriture de régularisation permet de diminuer le montant de la charge (ou du produit) au dernier jour de l’exercice.

Les écritures de régularisation sont extournées au 1er jour de la période suivante.

But de la régularisation périodique

Cela permet de gérer les écritures de régularisation périodiques, pour les produits et charges comptabilisés sur une période différente de la période comptable à laquelle ils se rattachent. Et ainsi comptabiliser autant d’écritures de régularisation et d’extourne que de situations périodiques à établir.

Exemple :

  • Situations trimestrielles à établir,
  • Avis d’échéance d’assurance enregistré au 01/01/2013, pour 16 000 euros, et couvrant tout l’exercice,
  • Enregistrement de la facture (compte 616),
  • Création de l’écriture de régularisation,
  • Sélectionner Calcul par fraction : 1/4
  • Sélectionner les dates du 01/01/2013 au 31/12/2013,
  • Sélectionner Personnalisé + Trimestre + dernier jour du 3ème mois,
  • Générer l’écriture de régularisation et l’écriture d’extourne du 1er trimestre.

Il convient de sélectionner l’écriture et de se positionner sur la ligne du compte de charge (6161) et de lancer la fonction « Régularisation périodique ». Il est ensuite nécessaire de sélectionner les critères souhaités.

Le bouton « Préparer » affiche les Charges Constatés d’Avance (CCA). La préparation peut généré plusieurs CCA accessibles par le bouton « Accéder » à la fiche CCA ou via le menu « Exercice / Clôture », « Charges / Produits constatés d’avance ». Il est alors possible possible de générer les écritures de régularisation et d’extourne.

Une fois les écritures générées, la régularisation est masquée. La fonction « Afficher les régularisations entièrement générées » permet de la rendre visible.

Les écritures de régularisation peuvent être générées en mode simulation (menu « Paramètres », « Société », « Options comptables », « Écritures de régularisation »).

Depuis le tableau de bord,une partie permettant d’afficher les écritures échues mais non encore générées à été ajoutée.

 Export contrôle fiscal

Il est possible d’exporter vos données comptables dans un format conforme à l’article 47A du Livre des Procédures Fiscales. Il convient pour ce faire d’aller dans le menu « Outils », « Imports/Exports », puis « Export contrôle fiscal ».

Diagnostique dans la déclaration de TVA

Dans la déclaration de TVA, onglet « Lignes non déclarées », un bouton « Diagnostique » permet d’afficher le détail de l’erreur rencontrée.

Consultation et lettrage

En consultation de compte, il est possible d’ajouter les champs « Documents associés », « État du pilotage » et « Rapprochée ». Une fonction de réimputation par OD a été ajoutée.

Le lettrage partiel

Le bouton « Partiel » a été ajouté dans la fenêtre de consultation. Le code de lettrage apparait désormais en minuscule dans la colonne « Partiel ».

Une option dans les « Paramètres », « Société », « Fiche compte » et dans les comptes comptables a été ajoutée afin d’autoriser le lettrage partiel lors du pointage d’échéance.

La gestion multi-devises

La gestion multi-devises doit être activée dans les « Paramètres », « Société », ‘Fonctionnalités disponibles ». Les devises peuvent être mises à jour automatiquement via la connexion sur la BCE, les comptes utilisés sont paramétrables.

La liste des devises est accessible via le menu « Paramètres », « Divers », « Devises ».

Télécharger les cours

La fonction « Télécharger les cours » permet de mettre à jour les cours. Cette fonction n’écrase pas les cours saisies manuellement ou importés par le biais de l’import paramétrable.

Mettre à jour les cours non BCE

Cette fonctionnalité permet de télécharger les cours BCE et écrase les cours saisies manuellement ou importés.

Mise à jour des cours des écritures en devises

Cette fonction permet de mettre à jour les cours sur les lignes d’écritures déjà saisies pour lesquelles le cours n’était pas connu. Cette opération peut générer des écritures d’écart de conversion.

A noter que les cours peuvent être mis à jour manuellement et sont historisés.

Il convient de remarquer que si une écriture est saisie à une date pour laquelle il n’y a pas de cours, c’est le cours de la date la plus proche qui sera utilisé.

Les journaux peuvent être paramétrés en devises. La devise du journal n’est plus modifiable à partir du moment où une écriture a été saisie.

Il est possible de saisir des écritures en devises dans un journal en euros ou dans un journal en devises. Une vue « journaux en devise » est proposée par défaut. Les montants peuvent être saisis uniquement dans le devise du journal. Les montants en euros sont affichés à titre indicatif.

Dans le journal en euros, la saisie en devise est possible en saisissant le code devise sur la ligne. Une fonction permet de forcer le cours de la devise.

Les échéances sont gérées en devises, le règlement peut être généré en euros ou en devises en fonction de la devise sur le journal de trésorerie sélectionné. Un règlement en euros peut être pointé avec une échéance en devise.

Il est fortement conseillé d’utiliser la même devise entre l’échéance et le règlement afin d’éviter de conserver des « restes à effectuer ».

Si le montant du règlement saisi couvre le montant de l’échéance en devise mais pas le montant en euros, une fonction d’annulation permet de générer l’écriture d’écart de conversion.

La gestion des devises est accessible dans les différents modes de saisie (saisie au kilomètre, saisie guidée, saisie pratique). Pour les deux derniers, la saisie se fait dans la devise du journal sélectionné.

Les opérations suivantes ne sont pas gérées en devises :

  • Écritures de régularisations,
  • Notes de frais,
  • Analytique,
  • Prévisions de trésorerie,
  • Gestion des budgets,
  • Découvert autorisé,
  • Lettres chèques,
  • Récupération C++,
  • Module Communication Expert Entreprise.

Les relevés bancaires peuvent être importés en devise si le journal sélectionné est en devise. Le rapprochement bancaire peut aussi être géré dans la devise du journal dans le cas d’un rapprochement par journal ou dans la devise du journal ayant le compte de contrepartie sélectionné pour un rapprochement par compte.

Un outil permet de générer les OD de réévaluation de fin d’exercice. Le but est d’actualiser les dettes et créances au cours du dernier jour de l’exercice. Une OD est générée pour le montant de la différence entre le montant d’origine et celui au cours du dernier jour d’exercice.

OD de liquidation de l’IS

Sur la déclaration 2072, une nouvelle fonction permet de générer les OD de liquidation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre publicité
Vous souhaitez vous faire connaître, faire afficher une bannière sur ce site ? Contactez-nous au 01 34 41 24 10
Suivez-nous