Tester un candidat avant une embauche

Pôle Emploi vous permet une évaluation préalable à l’embauche.

L’évaluation en milieu de travail préalable au recrutement est en effet une prestation du Pôle Emploi. L’employeur peut ainsi tester un candidat en situation réelle de travail alors que l’intéressé est encore demandeur d’emploi.

Quelle est la marche à suivre par l’employeur pour bénéficier de cette évaluation ?

Tout d’abord, il faut déposer une offre d’emploi

L’employeur qui souhaite mettre en œuvre une évaluation en milieu de travail préalable au recrutement (EMTPR) doit avoir déposé une offre d’emploi auprès du Pôle Emploi.

Ce dispositif devrait privilégier les offres en CDI ou en CDD d’au moins 6 mois et exclure celles pour un emploi saisonnier inférieur à 6 mois.

Soulignons que les entreprises ne sont plus tenues de déposer leurs offres auprès de Pôle Emploi, sauf si elles entendent recourir à certains dispositifs tels que l’EMTPR ou encore une action de formation préalable au recrutement.

Signer une convention avec Pôle Emploi

Pour l’EMTPR, l’entreprise signe une convention avec Pôle Emploi et le demandeur d’emploi.

Elle définit avec le conseiller Pôle Emploi :

  • les compétences et les qualités professionnelles requises pour l’emploi proposé,
  • les activités confiées au candidat pour vérifier s’il correspond aux exigences du poste à pourvoir,
  • le déroulement de l’évaluation (par exemple : dates).

La désignation d’un tuteur

Un tuteur, salarié de l’entreprise, est désigné pour accueillir et évaluer le demandeur d’emploi. Il doit être disponible pendant toute la durée de l’évaluation.

Déroulement du test

 Durée de l’évaluation et statut du bénéficiaire

L’évaluation dure 40 heures au maximum réparties sur 1 à 5 jours. Le candidat est testé en situation réelle de travail par le tuteur.

Il n’est pas salarié de l’entreprise et conserve son statut de demandeur d’emploi, le Pôle Emploi lui versant ses allocations chômage.

A l’issue de l’évaluation

L’employeur n’a aucune obligation d’embaucher le demandeur d’emploi évalué.

S’il décide de recruter le demandeur d’emploi bien qu’ayant identifié chez lui des lacunes, il peut lui proposer, via le Pôle Emploi, une action de formation préalable au recrutement.

Si l’employeur renonce à l’embauche, il retourne au Pôle Emploi et remet à l’intéressé la fiche d’évaluation jointe à la convention.

A noter qu’indépendamment du dispositif d’évaluation en milieu de travail proposé par Pôle Emploi, l’employeur peut tester un candidat à un emploi avant de l’embaucher.

Il s’agit alors d’un essai professionnel de courte durée qui suppose une mise en situation du candidat sans le placer dans des conditions normales d’emploi.

Il est à distinguer de la période d’essai qui intervient après l’embauche et qui permet aussi à l’employeur d’évaluer les compétences du salarié dans son travail, mais en obéissant à des règles spécifiques, car si elle n’est pas concluante, cela revient à rompre le contrat de travail.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre publicité
Vous souhaitez vous faire connaître, faire afficher une bannière sur ce site ? Contactez-nous au 01 34 41 24 10
Suivez-nous