DIF : Droit Individuel à la Formation


DIF : 20 heures de formation remboursés par salariés et par an

Ce droit permet au salarié, à sa demande et avec l’accord de l’entreprise, de bénéficier de 20 heures de formation par an cumulables sur six ans.

Il concerne les salariés titulaires d’un contrat de travail à durée indéterminée et disposant d’une ancienneté d’au moins un an dans l’entreprise.

Si la formation se déroule en dehors du temps de travail, le salarié percevra alors 50% de sa rémunération nette, frais de formation et de transport pris en charge par l’employeur.

Les salariés en contrat à durée déterminée peuvent bénéficier du DIF à condition d’avoir travaillé au moins 4 mois (consécutifs ou non) en C.D.D., dans les 12 derniers mois. Il n’est pas obligatoire que l’ancienneté ait été acquise au titre du même contrat.

Sont exclus du DIF, les salariés en contrat de professionnalisation et les apprentis.

Le DIF étant un droit reconnu au salarié, celui-ci est libre ou non de l’utiliser. S’il décide de ne pas l’utiliser, il ne peut pas demander de compensation financière à son employeur au titre des heures acquises et non utilisées.

Le salarié sera beaucoup plus performant en recourant du DIF. En effet, la formation prise en charge dans le cadre du DIF lui permettra d’optimiser l’utilisation de ses outils de travail.

L’employeur et les salariés y trouvent donc réciproquement de très nombreux avantages.

Comment saisir le remboursement de la formation dans le cadre du DIF ?


Comptabilité : quelques règles de base

La comptabilité est un système d’information

La comptabilité est un système d’information qui recense et communique les informations concernant l’activité économique d’une entité (entreprise, société, association, administration publique, S.C.I…).

Les informations comptables permettent ainsi aux dirigeants, associés, tiers, de connaître la situation de leur entreprise et prendre des décisions pertinentes.

Il existe différentes règles de tenue de comptabilité. A chaque entité, sa règle.

Et pour chaque règle, son logiciel de comptabilité.

Les entreprises individuelles

Une entreprise individuelle (E.I.) devra tenir sa comptabilité en système simple (dépenses – recettes).

L’entreprise individuelle pourra donc utiliser un logiciel simple en terme de fonctionnalités tel que Ciel compta libérale, Ciel compta, Ebp comptabilité libérale, Ebp comptabilité.

Les sociétés à responsabilité limitée

Tandis qu’une société à responsabilité limitée (E.U.R.L, S.A.R.L) devra tenir sa comptabilité selon le système de partie double : (Achats, Ventes – Règlements, Encaissements). Chaque opération comptable est alors un enregistrement réciproque et simultané de deux évènements : un débit et un crédit et donc Débit = Crédit.

Lire la suite de cet article

Pages : << 1 2 ... 72 73 74 75 76 77 78 79
Votre publicité
Vous souhaitez vous faire connaître, faire afficher une bannière sur ce site ? Contactez-nous au 01 34 41 24 10
Suivez-nous